Les bonnes raisons de changer d’emploi

2 Français sur 3 veulent changer d’emploi !

C’ est ce que révèle une enquête menée par le groupe AEF : 64% des Français veulent se reconvertir.

A voir aussi : L'influence des couleurs dans le monde du travail

Qu’ il s’agisse de changer d’emploi, de secteurs, de réinventer complètement leur travail et leur vie professionnelle, les salariés français sont unanimes : ils veulent changer d’emploi !

Pour certains, le changement d’emploi est considéré comme une bouffée d’air frais, pour d’autres comme un renouveau, comme le début d’une nouvelle vie.

A voir aussi :  Lorem Ipsum

Pour d’autres, changer de travail est un moyen d’aller de l’avant, d’aller de l’avant vers un nouveau poste, de nouvelles responsabilités.

Au début de ce désir de changement et de recyclage, nous trouvons souvent des raisons communes, qui conduisent à un écrasement sur le travail actuel, un désengagement de l’employé, et un désir de se déplacer vers une autre chose, de se déplacer dans une autre organisation.

Quelles sont les raisons pour lesquelles les employés se recyclent et quittent leur emploi ?

À l’origine d’un désir de changer de profession, de secteur, pour réinventer son travail, il y a une rupture avec son entreprise, avec son manager, avec son travail, etc…

Alors, quelles sont les raisons pour lesquelles les employés quittent leur emploi et changent d’emploi ou se reconvertissent ?

1) Être en harmonie avec ses valeurs

Nous avons tous nos propres valeurs personnelles, que nous essayons d’incarner chaque jour. Ce sont en général ces valeurs qui nous motivent, qui dictent en partie nos comportements, nos réactions, notre mode de vie.

Mais trop souvent, lorsque je discute du sujet des valeurs professionnelles en discussion, je me rends compte que les valeurs de l’entreprise sont bien loin de celles de mon interlocuteur.

2 raisons pour cela :

  • L’ entreprise lutte pour définir ces valeurs et les incarner quotidiennement. L’employé a
  • fait le choix d’entrer dans l’entreprise, sans se douter qu’elle finirait par casser les valeurs
  • .

Je pense que pour réussir dans votre travail, vous devez connaître et comprendre vos propres valeurs, mais aussi trouver un emploi et une entreprise qui résonne avec ces mêmes valeurs.

2) Le désir d’apprendre à nouveau

Après plusieurs années passées dans la même position, dans la même entreprise, nous entrons dans une forme de routine, nous finissons par tourner en rond et avoir le sentiment d’avoir contourné le métier, du moins dans cette entreprise.

En fin de compte, cette sensation conduit l’employé dans une boucle de démotivation et de désengagement.

Le désir d’apprendre à nouveau est une grande motivation pour changer d’emploi ou se reconvertir.

N’ oublions pas que les êtres humains sont destinés à apprendre, et pas seulement lorsqu’ils sont sur les bancs scolaires.

Changer d’emploi régulièrement signifie avoir l’assurance de toujours apprendre quelque chose, de toujours faire face à de nouvelles situations et de ne jamais s’ennuyer.

3) L’ennui au travail

Nous ne allons pas cacher notre visage, certains employés s’ennuient au travail. Que cela soit dû à un manque d’intérêt pour son travail, à un sous-travail (pas assez de travail à faire), à la impression d’avoir contourné sa profession ou à un manque de sens au travail, l’ennui au travail est mortel !

Mortel pour la motivation, mortel pour l’implication, mortel pour l’investissement, et finalement mortel pour la morale.

Face à l’ennui, nous n’avons que deux solutions : y faire face et trouver un moyen d’y faire face, ou changer d’emploi.

4) Surcharge de travail

Au contraire, vous pouvez vous retrouver face à une charge de travail gargantueuse. Peu importe de quel côté vous tournez la tête, peu importe le nombre d’heures que vous passez au bureau, vous avez toujours une montagne de tâches à faire, et bien sûr, pour hier.

Le surmenage est une source de stress pour l’employé, et si cela dure, ce surmenage aura un impact négatif sur la motivation, l’implication et le rendement de l’employé, et pourrait même l’amener à l’épuisement professionnel.

Si le surmenage et la gestion des urgences deviennent la norme, il est peut-être temps de voir si l’herbe est plus vert ailleurs.

5) Corriger une « erreur » d’itinéraire

Parfois, nous nous sommes engagés dans un chemin pas par conviction ou passion, mais plutôt pour plaire à vos parents, votre conjoint, ou parce qu’il ya des opportunités de cette façon.Résultat, quelques années plus tard, ce « bon travail » ne vous fait pas rêver, vous aspirez à autre chose, vous pensez à ce que vous auriez aimé faire, vous pensez qu’à la fin ce « bon travail » n’est pas un rêve. serait bien si…

Changer le chemin, la profession, le secteur d’activité nous permet de corriger une « erreur » bien sûr, de nous impliquer dans une profession que nous aimons vraiment, qui nous passionne.

Nous voyons de plus en plus de reconversions, des personnes quittant des emplois tertiaires des bureaux pour revenir à leur premier amour : nature, écriture, contact social, humain.

Avez-vous déjà eu le sentiment de ne pas être à votre place dans votre métier ou votre industrie ? Peut-être qu’il est temps de penser à ça. À ce que vous voulez réellement faire.

6) Devenir indépendant

Cesser de travailler peut aussi être un excellent tremplin pour commencer en tant qu’entrepreneur : startup, changement d’entreprise, freelance, les possibilités sont presque infinies. L’appel à l’indépendance et à l’esprit d’entreprise est quelque chose de fort, difficile à étouffer.

Si le désir d’entreprendre est là, au fond de vous, je vous conseille d’aller de l’avant, sans vous retourner. Peut-être que votre entreprise va prendre et travailler, peut-être pas, mais l’aventure entrepreneuriale que vous ferez l’expérience vous changera à coup sûr.

7) Augmenter la rémunération

Le changement de profession ou de secteur d’activité peut également augmenter les gains et/ou les avantages sociaux. Cependant, ce n’est plus la seule raison pour laquelle les employés quittent leur entreprise ou rejoignent une entreprise. autre.

En effet, de plus en plus d’employés accordent plus d’importance et d’atmosphère et de bien-être au travail plutôt qu’à la rémunération.

Cela ne signifie pas que vous pouvez offrir des emplois à prix réduit : le la rémunération doit être équitable par rapport à l’emploi concerné.

8) S’adapter aux contraintes familiales et/ou personnelles

Changer votre profession vous permet également de vous recentrer sur votre vie personnelle. C’est l’occasion de se rapprocher de la maison, d’avoir des horaires pour passer plus de temps avec votre famille ou faire du sport.

9) Avoir plus de flexibilité

Prendre un nouveau poste peut permettre une plus grande flexibilité dans votre organisation du travail : plus d’autonomie, plus de responsabilité, plus d’horaires de travail flexibles et moins soumis à une gamme d’heures, gestion de la confiance, etc…

Ce qui nous permet d’adapter nos journées de travail en fonction de nos sessions sportives, de nos contraintes personnelles, de nos contraintes professionnelles. Nous le voyons de plus en plus dans l’entreprise, la tendance est à des heures flexibles.

10) Le désir de voir de nouveaux horizons

Le désir de découvrir de nouveaux horizons vient généralement avec l’impression d’avoir fait le tour de sa profession, d’avoir passé son temps.

Changer le secteur d’activité ou entreprendre un recyclage professionnel nous permet d’aborder de nouveaux horizons. Nous découvrons une nouvelle facette d’une profession, ou même un univers complètement nouveau dans lequel nous pourrons évoluer.

11) Envie de nouveaux défis

Parfois, dans une entreprise bien établie, vous vous trouvez face à un manque de défis au quotidien. Nous recherchons ensuite de nouveaux défis, et c’est pourquoi un employé d’un grand groupe peut décider de rejoindre une PME en cours de réorganisation ou de démarrage.

Le désir d’être confronté à de nouveaux défis, associé au désir d’apprendre à nouveau et de découvrir de nouveaux horizons, est un formidable vecteur de motivation et d’engagement.

12) Pour s’épanouir dans votre travail/être heureux au travail

L’ atmosphère au travail peut être lourde sur une base quotidienne, parfois même malsaine : gestionnaire se comportant comme un tyran, atmosphère de concurrence entre collègues, manque de communication et/ou ordres contradictoires, surmenage, culture de longues heures dans le bureau, etc… Dans ces cas, quitter votre travail est vécu comme une bouffée d’air frais.

Vous pouvez consulter cet article précédent pour savoir quand il est temps de quitter votre emploi

13) Trouver un sens au travail

Enchaîner des tâches pour lesquelles nous ne voyons pas le but n’est pas la meilleure des façons d’être impliqué dans son travail.Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’automatiser les tâches les plus difficiles, donc nous nous concentrons vraiment sur des tâches qui apportent de la valeur.

L’ important n’est plus de faire une tâche parce qu’il faut en faire une comme la Révolution industrielle, mais de comprendre pourquoi elle doit être faite et à qui elle profite.

14) Ne plus être en phase avec la gestion

Lorsqu’ un conflit persiste entre un manager et un employé (qu’il s’agisse d’un conflit de personnalités, de méthodes de travail ou d’une vision non partagée de l’équipe), il se termine toujours avec le départ de l’employé plus tôt ou plus tard.

Ce n’est pas aux employés de s’adapter au manager N 1, mais au manager d’adapter sa gestion à chaque employé. Nous avons tous des motivations différentes, nous ne réagissons pas tous aux mêmes leviers, et ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas nécessairement pour l’autre.

15) Valider vos compétences

Prendre un nouvel emploi est aussi une façon de prouver à soi-même que vous êtes capable, que vous avez les compétences nécessaires pour ce travail. Après 2-3 ans d’exploration de ce nouvel emploi, nous sommes surpris de vouloir valider nos compétences dans ce même poste, mais dans une autre entreprise.

16) Tout cela à la fois

Enfin, le départ d’un salarié n’est pas seulement dû à une cause : c’est le plus souvent la somme de plusieurs de ces causes, voire toutes, qui font quitter leur emploi, changer d’entreprise, de secteur d’activité ou repenser complètement leur carrière professionnelle.

Et vous dans tout ça, comment vous localisez-vous ? Vous reconnaissez-vous dans l’un des ces situations ? Avez-vous déjà voulu quitter votre entreprise pour le travail de vos rêves ? Si demain vous pouviez choisir votre profession, votre entreprise, votre méthode de travail, votre organisation, quel serait votre travail idéal ?

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!