Quelles sont les différentes unités de la gendarmerie française ?

La gendarmerie nationale est un groupe des forces armées assurant la sécurité publique et des fonctions de police judiciaire au sein de la population civile. Dans ce cadre, elle a pour principales missions la sécurité, l’ordre public ainsi que le secours à ceux qui sont en difficulté. Pour ce faire, la gendarmerie française dispose d’une organisation bien définie sur le terrain. C’est pourquoi elle se divise en différentes unités. Découvrez les détails dans cet article.

L’unité territoriale

Elle est affiliée aux gendarmes départementaux. Ces derniers sont responsables de la sécurité publique. En d’autres termes, ils garantissent la sécurité des personnes et de leurs biens. En unité territoriale, il s’agit aussi de lutter contre le vandalisme et tout acte de délinquance au niveau départementale. En cas d’accidents, de cambriolage ou de manifestations, vous pouvez faire appel à la gendarmerie départementale.

A voir aussi : Comment devenir soigneur animalier en Belgique ?

En plus de faire régner l’ordre public, la gendarmerie au sein de l’unité territoriale prend en charge la gestion des plaintes et des affaires courantes. Elle assure aussi une fonction de police judiciaire. Dans ce sens, elle est habilitée à rédiger un rapport d’enquête ou à interroger les victimes ou le témoin.

En termes de capacité, un gendarme de l’unité territoriale se doit d’avoir un bon sens des relations humaines, d’être apte au commandement et dévoué au service de la nation.

A voir aussi : Le secteur du commerce évolue : formez-vous pour optimiser votre parcours professionnel

L’unité de maintien de l’ordre

L’unité de maintien de l’ordre travaille de près avec l’unité territoriale. Ensemble, elles veillent à la sécurité publique. Ainsi, il est question de maintenir et de rétablir l’ordre public en toutes circonstances : violences urbaines, terrorisme, ou en cas de dégâts conséquents. Les zones d’intervention s’étendent de la métropole jusqu’en région d’outre-mer.

Pour intégrer cette unité, conformément aux grades de la gendarmerie nationale, vous devez être un officier ou un sous-officier. Parmi les qualités requises, la polyvalence et la réactivité sont de mise. Il en est de même pour la disponibilité et la rigueur.

Unités de la gendarmerie française

L’unité de police de la route

Comme son nom le laisse entendre, l’unité de police de la route s’occupe de la sécurité routière. Elle intervient sur les axes routiers et autoroutiers. Le principal objectif de cette unité est de prévenir les accidents au volant. Dans ce sens, elle a pour responsabilité :

  • la sensibilisation aux risques auprès des usagers de la route,
  • la prévention des accidents,
  • la sanction en cas d’infractions telles que l’excès de vitesse, l’alcoolisme, le non-respect du code la route…

Un gendarme de la route doit pouvoir maîtriser le pilotage des différents types d’engins motorisés des plus classiques aux plus exceptionnels comme l’hélicoptère. L’usage des appareils de test (éthylomètre ou cinémomètre) est aussi inclus dans les aptitudes requises.

L’unité de police judiciaire

Un gendarme en unité de police judiciaire est aussi connu sous l’appellation de gendarme enquêteur. Il travaille sous la directive des magistrats. Dans ses fonctions, il intervient pour arrêter et mettre en garde à vue les criminels et les délinquants. Il est aussi en mesure de réaliser un contrôle d’identité et de prendre des mesures additionnelles en cas de doute sur la dangerosité d’une personne. Par ailleurs, un officier de police judiciaire reçoit les plaintes et les dénonciations en cas de crime, de délits ou de contraventions.

L’unité de police judiciaire peut aussi prendre en charge des enquêtes préliminaires relatives à des affaires criminelles ou d’autres faits locaux. Cette mission se fait généralement sur demande du procureur d’office ou de la République. Le gendarme concerné réalisera donc la perquisition chez le suspect et des saisies si nécessaire.

Parmi les autres missions d’un gendarme en unité de police judiciaire, il y a la surveillance, la préservation de la santé publique et de l’environnement.

L’unité de prestige

L’unité de prestige est la plus connue de toutes les unités militaires de la gendarmerie. Elle est communément appelée Garde républicaine. De ce fait, elle a pour rôle d’escorter les convois présidentiels lors de ses différents déplacements. En plus de cela, elle assure également la sécurité des lieux et du public lors des manifestations.

L’unité de prestige est composée d’une unité de cavalerie, d’une unité de motocyclistes et de fantassins. Elle est aussi constituée d’unités spéciales, chargées de faire rayonner la France au niveau local et international lors des manifestations et des cérémonies en tout genre. Il s’agit de l’Orchestre de la Garde et le Chœur de l’Armée française.

L’unité spécialisée

Le service à la gendarmerie ne se résume pas uniquement à garantir la sécurité au niveau du pays, des personnes et de leurs biens. En effet, l’unité spécialisée permet de développer d’autres capacités dans des domaines particuliers se rapportant à des interventions spéciales. Toutefois, pour y accéder, il est essentiel de passer une formation qualifiante et de disposer d’une expérience professionnelle.

Parmi les unités spécialisées sur terrain, il y a :

  • le groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), créé il y a 40 ans pour lutter contre la menace terroriste,
  • les PSPG ou unités de contre-terrorisme nucléaire,
  • les Groupes interministériels de recherches (GIR).

Outre ces unités, il en existe d’autres qui concernent des domaines classiques comme la gendarmerie en montagne, l’enquête subaquatique et la spéléologie.

La direction de coopération internationale (DCI)

Elle établit la politique étrangère de la France concernant la sécurité intérieure. Cette unité est sous la tutelle du ministère de l’Intérieur. Grâce à 74 services à l’étranger, elle a pu couvrir plus de 150 pays.

Il faut également savoir que la DCI réunit la police et la gendarmerie nationale, depuis sa création en 2010. À cet effet, elle rassemble le service de coopération technique internationale de police, ou SCTPI, et la sous-direction de la coopération internationale de gendarmerie (SDCI).

Le corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie nationale (CSTAGN)

Il s’agit d’un corps de spécialistes qualifiés pour appuyer les unités de la gendarmerie nationale. Les officiers qui le composent disposent de compétences humaines, sportives et techniques nécessaires. Ils agissent au niveau central, régional ou départemental. Par ailleurs, au sein de la CSTAGN, des affectations sont possibles dans différentes unités. Dans ce cadre, c’est la fonction qui l’emporte sur le grade.

ARTICLES LIÉS