Comment sont calculés les chiffres du chômage ?

[vc_row] [vc_column width= » 1/3″] [vc_column_text css= » .vc_custom_1432050704005 {margin-top : 0px !important ; margin-bottom : 0px !important ; border-top-width : 0px !important ; border-bas-largeur : 0px !important ; padding-top : 0px !important ; rembourrage bas : 0px !important ;} »]

  • Accueil
  • Droit au chômage
  • Inscription Pôle Emploi
  • Salaire de référence quotidien
  • Attestation Pôle Emploi
  • Calcul des prestations de chômage
  • Durée de l’indemnisation
  • Période de voute
  • Calendrier de paiement

[/vc_column_text] [vc_column_text css= » .vc_custom_1432050724005 {margin-top : 0px !important ; margin-bottom : 0px !important ; border-top-width : 0px !important ; border-bas-largeur : 0px !important ; padding-top : 0px !important ; rembourrage bas : 0px !important ;} »]

A lire aussi : Outils de recrutement : bien choisir son ATS

[/vc_column_text] [vc_column_text css= » .vc_custom_1432050737350 {margin-top : 0px !important ; margin-bottom : 0px !important ; border-haut largeur : 0px !important ; border-bas-largeur : 0px !important ; padding-top : 0px !important ; rembourrage bas : 0px !important ;} »]

  • Mise à jour du poteau de travail
  • Pause conventionnelle
  • Chômage et démission
  • Faute et chômage
  • Chômage à temps partiel
  • Poteau d’emploi des radiations
  • Contacter Pôle Emploi

Le taux de chômage est calculé à partir de deux sources officielles différentes. [/vc_column_text] [/vc_column] [vc_column width= » 2/3″] [vc_widget_sidebar sidebar_id= » sidebar-21″] [vc_column_text]

Lire également : Comment recruter sans CV ?

Chaque mois, les chiffres du chômage sont officiellement annoncés par Pôle Emploi. Par exemple, le taux de chômage en mars 2015 (voir tendances ici) a augmenté de 0,5 %. En contrepartie, l’INSEE les livre tous les trimestres. Ils sont souvent différents.

Mais que signifient vraiment ces chiffres, quels sont les paramètres pris dans compte pour calculer le taux de chômage en France ? Pourquoi une différence entre les deux organismes ?

Voici les éléments de réponse :

  • Critères de calcul du taux de chômage
  • Quels sont ces chiffres ?
  • Les chiffres réels du chômage

[/vc_column_text] [vc_widget_sidebar sidebar_id= » sidebar-22″] [vc_column_text]

[/vc_column_text] [/vc_column] [/vc_row] [vc_row] [vc_row] [vc_column width= » 1/1″] [vc_column_text] Comment le taux de chômage est calculé : 2 sources prises en compte

Pour définir le taux de chômage, il faut tout d’abord définir le concept de chômeurs . Il diffère selon les sources officielles, à savoir Pôle Emploi en association avec DARES et ceux de l’INSEE sur la base des critères du Bureau international du Travail (OIT).

Critères de calcul du taux de chômage selon Emploi :

Pôle emploi publie, chaque mois, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits sur leur liste en comptant la métropole et les pays d’outre-mer, qu’ils soient rémunérés ou non.

Les chiffres du chômage publiés par Pôle Emploi ne concernent que les demandeurs d’emploi de la catégorie A. Les autres catégories ne sont pas prises en compte

Les 5 catégories de demandeurs d’emploi selon Pole Employment :

  • Catégorie A  : personne inscrite au Pôle Emploi sans activité
  • Catégorie B  : personne enregistré auprès de Pôle Emploi avec une activité réduite, c’est-à-dire un maximum de 78 heures par mois
  • Catégorie C  : personne inscrite auprès du Pôle Emploi ayant une activité longue et réduite, c’est-à-dire plus de 78 heures par mois
  • Catégorie D  : personnes inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi mais exemptées de recherche d’emploi en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie, etc.
  • Catégorie E  : personnes figurant sur la liste des demandeurs d’emploi mais exemptées de la recherche d’emploi en raison d’un emploi de type contractuel

Pour être comptabilisé parmi les personnes inscrites auprès de Pôle Emploi, vous devez disposer d’une pré-inscription et d’une inscription finale (voir les étapes d’inscription).

En partenariat avec la DARES (Direction de la recherche, des études et des statistiques), qui produit régulièrement des informations statistiques en réalisant des études pour le Ministère du Travail, Pôle Emploi annonce le nombre de demandeurs d’emploi.

Le taux de chômage annoncé par Pôle Emploi est exprimé pour les personnes de la catégorie A , c’est-à-dire sans activité, inscrites auprès de Pôle Emploi et jugées aptes à chercher du travail.

Les critères du taux de chômage selon l’INSEE

Pour sa part, l’INSEE réalise une étude trimestrielle sur la base des critères de l’OIT (Bureau international du Travail). L’ objectif est de permettre des comparaisons internationales. :

Pour qu’une personne soit considérée comme un demandeur d’emploi pour l’OIT, les trois conditions suivantes ont été définies :

  • Être au chômage  : les personnes prises en compte sont les personnes âgées d’au moins 15 ans (inscrites ou non au Pôle) Emploi) et qui n’ont pas travaillé au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence (à l’exclusion des congés payés ou des congés non payés si moins de 91 jours) ; ils sont rémunérés ou non.
  • Chercher activement un emploi et entreprendre des recherches dans ce sens : des mesures doivent être prises pour entrer sur le marché du travail le mois précédant l’enquête. Il est également compté s’il a trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois.
  • Être disponible pour travailler  : la personne doit pouvoir reprendre une activité dans les 15 jours

Chaque trimestre, l’INSEE mène une « enquête sur l’emploi » auprès d’un panel de travailleurs français en âge de travailler (plus de 15 ans) vivant en France métropolitaine à l’aide d’un questionnaire (environ 67 000 répondants pour 100 000 ménages interrogés). Pour les départements d’outre-mer, l’enquête sur l’emploi est annuelle.

Selon les lignes directrices de l’OIT, les chômeurs qui cherchent un emploi par d’autres moyens que le pôle de l’emploi peuvent également être considérés comme chômeurs. Par exemple, une personne qui n’est pas inscrite comme demandeur d’emploi mais qui cherche du travail sur les sites d’emploi (voir la liste) est comptée.

En revanche, les demandeurs d’emploi peuvent être exclus du calcul s’ils ont travaillé même partiellement et de façon ponctuelle ou s’ils n’étaient pas disponibles pour travailler (stage, formation, etc.).

Ce que nous voyons, c’est que les deux méthodes ne prennent pas en compte les mêmes critères et que la méthode OIT et l’INSEE sont plus proches de la réalité.

[/vc_column_text] [/vc_column] [/vc_row] [vc_row] [vc_column width= » 1/1″] [vc_widget_sidebar_id= » sidebar-20″] [/vc_column] [/vc_row] [vc_row] [vc_row] [vc_column widththth= » 1/1″] _texte] À quoi correspondent les chiffres du chômage : les formules de calcul

Les différences entre le taux de chômage annoncé chaque mois par Pôle Emploi et le taux annoncé par l’INSEE chaque trimestre font l’objet d’un débat. Les raisons sont simples : la notion de chômeurs, comme nous l’avons vu plus haut, diffère selon le DARES (Pôle Emloi) et l’OIT (INSEE).

Pour être plus concret, prenons un exemple :

  • En octobre 2013, Pôle Emploi a annoncé une baisse de 20 500 demandeurs d’emploi de catégorie A.
  • Parallèlement, l’INSEE publie des chiffres trimestriels sur le chômage. Cette fois-ci, une augmentation de 0,1 point entre le 2ème et le 3ème trimestre 2013 du taux de chômage en zone métropolitaine est constatée et atteint 10,5 %.

Pour information, le taux maximal observé en France métropolitaine est de 10,8 % en 1994 et 1997.

Il est logique que le gouvernement salue en 2013 la baisse du nombre de demandeurs d’emploi dans la catégorie A. Toutefois, sur la base des chiffres de l’OIT, il y a une augmentation du chômage.

On peut facilement conclure que la baisse des chiffres du chômage est artificielle , car les chiffres de Pôle Emploi ne concernent qu’une des cinq catégories de demandeurs d’emploi et seulement dans les cas où les personnes sont inscrites.

Si l’on considère l’ensemble de la population française comme l’INSEE, on constate que les chiffres du chômage augmentent. Encore une fois, le panel représentatif de l’OIT exclut certains demandeurs d’emploi tels que ceux qui ont travaillé quelques heures au cours de la semaine précédant l’enquête mais qui sont toujours à la recherche d’un emploi.

Chômage réel : solde du nombre de demandeurs d’emploi

Pour observer de près la réalité du chômage en France, il devrait couvrir toutes les catégories, à savoir A, B, C, D et E pour la France métropolitaine et les départements d’outre-mer.

Sans parler des personnes qui ont été renvoyées pour des raisons administratives (tous motifs et recours) ou des personnes qui cherchent un emploi mais qui ne sont plus inscrites au Centre pour l’emploi en raison de la cessation de leurs droits.

À titre d’exemple pour 2014 :

  • Tous les demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi (catégories A à E) y compris les départements d’outre-mer : plus de 6 millions de chômeurs.

Nous sommes loin de l’observation faite par les deux sources utilisées pour calculer le taux de chômage en France.

[/vc_column_text] [/vc_column] [/vc_row] [vc_row] [vc_column width= » 1/1″] [vc_widget_sidebar_id= » sidebar-19″] [/vc_column] [/vc_row]

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!