Comment bien recruter un candidat ?

L’introduction d’un nouvel élément dans une entreprise est un véritable changement. Certains « mauvais » recrutements peuvent avoir un impact considérable sur l’atmosphère ainsi que sur la productivité d’une équipe. Dans le même temps, les méthodes de recrutement changent. La bienveillance est une notion que tout le monde cherche à mettre en avant. Nous n’avons pas trouvé de solution miracle pour bien recruter, mais sur la base de diverses recommandations, nous avons créé une liste de conseils pour vous aider.

La bonne description de poste

Apprendre à bien recruter se prépare dès que le poste est écrit. Avant de publier une annonce, vous devez savoir clairement quel type de candidat vous avez besoin. Le contrat, le volume horaire et le niveau de formation sont des éléments essentiels, y compris un personne n’a besoin de savoir si elle peut prendre le poste. De plus en plus, les recruteurs donnent des détails sur le candidat recherché : capable de travailler en télétravail, en espace de coworking, autonome, flexible…

A lire aussi : Droit du travail, à quel moment peut survenir une rupture de contrat ?

Plus vous connaissez et notez le type d’emploi que vous proposez, plus vous recevrez des réponses appropriées. Cependant, l’idée n’est pas de fermer les portes aux candidats un peu moins en ligne avec les « compétences douces » recherchées, mais plutôt de les informer de ce qui les attend et d’éviter les mauvaises surprises.

A voir aussi : Agence de placement : ce qu'il faut savoir

Analyse de la demande

Le CV n’est qu’un résumé des formations et des expériences du candidat. Ce n’est pas parce que ce dernier n’a pas fréquenté l’école de référence ou n’a pas eu la possibilité de travailler pendant 5 ans pour le poste que vous proposez que ce ne sera pas bon. Potentiel ne lit pas sur une feuille A4 ! Il est conseillé d’essayer de voir plus loin.

La lettre de motivation, le message accompagnant sa candidature, les compétences qu’il voulait mettre sur son CV : tous ces éléments sont beaucoup plus pertinents pour juger la motivation et le degré d’implication.

Les chiffres de l’étude réalisée par le site RegionsJob sur 324 recruteurs et 6466 candidats montrent qu’un CV est rapidement analysé. Seulement 22% des recruteurs prennent plus d’une minute pour analyser un CV et prendre une décision sur la candidature associée.

De nombreuses entreprises parient pour donner une chance à des profils qui sont en dehors du cadre habituel. L’accent est davantage mis sur la motivation et l’ambition que sur le diplôme.

Entretien

Aujourd’hui, nous entendons beaucoup parler de bienveillance. Ce concept s’applique à partir de l’entrevue en s’adaptant au candidat devant nous. Si vous avez une conversation franche et parlez à quelqu’un en situation de stress, il vous sera conseillé d’être****0 plus doux. Intilimitation un candidat ne lui permettra pas de répondre intelligemment aux questions. Afin de recruter correctement, il est recommandé de poser autant de questions ouvertes que possible afin que le candidat puisse s’exprimer librement. Il est également souvent recommandé de savoir s’il a demandé à propos de l’entreprise. Cela permet de voir s’il est motivé.

En résumé : il est préférable de parier sur la bienveillance et d’essayer subtilement de reconnaître le potentiel de votre interlocuteur.

Aujourd’hui, nous sommes loin des interviews traditionnelles, de nombreuses entreprises décident de recruter par le biais du jeu. Cette méthode est appelée « recrutement ».

Le retour de flux

Lorsque vous vous mettez à la place du candidat, vous vous rendez compte qu’il est important de prendre le temps de fournir des commentaires. Même si ce dernier est négatif. Si vous avez un bon ou un mauvais sentiment pendant la interview, il est possible de parler au candidat à la fin et d’expliquer pourquoi.

Tu es totalement indécis, et tu as besoin de quelques jours pour réfléchir ? Il vous sera reconnaissant si vous le rappelez même s’il n’est pas retenu.

Chercher un emploi peut être un test compliqué. Surtout quand il s’agit de la première. Donner des commentaires à un candidat lui permet de rebondir et d’apprendre de ses erreurs.

Si vous avez de la difficulté à prendre une décision seule, de plus en plus de recruteurs n’hésitent pas à inviter un employé à participer aux entrevues.

Trois mots à retenir pour bien recruter ? Sincérité, flexibilité et bienveillance.

Vous êtes intéressé par ce problème, voici notre article « RECRUTION : le courrier que nous avons reçu aujourd’hui » ?

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!