Quand commencer à chercher du travail?

Tout le monde cherche du travail. Pour être sûr d’en trouver un, il faut savoir à quel moment se lancer dans la recherche. Voici quelques précisions à propos.

Après une formation

Lorsqu’on finit les études, on sort fraîchement d’un module de formation théorique, parfois avec un peu de pratique. On a besoin de s’investir dans un emploi crédible avec de bons débouchés. Il faut s’user en côtoyant le terrain. De plus, on a de l’énergie à revendre. C’est le bon moment pour se lancer dans la recherche d’emploi. On a un curriculum vitae enrichi par le diplôme de la formation achevée. Toutes les entreprises vous ouvriront leur porte. La plupart d’entre elles vous laisseront partir. Une seule au moins vous retiendra. Pour que cela soit, il faut veiller à soigner son image.

A découvrir également : Comment fonctionne le chômage partiel ?

La vie en formation n’étant pas la même que la vie en entreprise, il vaut mieux se présenter dans les locaux des structures avec une apparence professionnelle. Dans le cartable sur soi, il doit y avoir un dossier pour chaque entreprise visitée. A l’intérieur, un CV riche et une lettre de motivation intéressante.

Après un stage

Un stage est un bon prétexte pour trouver du travail. Durant ce temps, on a des informations sur son secteur. On en apprend toujours plus chaque jour. En ce moment, on est proche des professionnels du secteur. Tisser des liens doit être la première préoccupation du stagiaire qui aimerait travailler à la fin de son stage dans son entreprise d’accueil. Au pire des cas, une fois qu’il finit son stage, il est certain d’avoir des personnes ressources à disposition pour des approfondissements et des opportunités.

A lire en complément : Comment trouver un emploi en Suisse ?

Pour un entretien par exemple, il y aura une personne expérimentée pour le conseiller et l’aider à s’exercer. Ainsi, il n’est plus seul face à l’instabilité du secteur de l’emploi. Il a des soutiens pour le motiver.

Après un licenciement

Pour se retrouver au chômage du jour au lendemain, il faut avoir subi un licenciement. C’est un fait qui bouleverse toute une vie. Il s’en suit un état de choc durant lequel l’on ne peut pas se prononcer sur l’avenir. Pour éviter le stress de cette nostalgie, il faut investir son trop-plein d’énergie et de temps libre dans la recherche d’emploi. Si le licenciement a été une obligation structurelle de l’entreprise, on peut obtenir un coup de pouce de l’employeur. Une lettre de recommandation serait la bienvenue. Cela donnera plus de poids au dossier. Ainsi, avant que l’on ait le temps de s’apitoyer sur son sort, on retourne en entreprise. Par ailleurs, il est conseillé pour un bien-être psychologique de démarrer la recherche d’emploi aussitôt le licenciement annoncé. Le cerveau reste occupé à penser à autre chose qu’au choc émotionnel dû au licenciement.

Durant une reconversion

Passer trente ans à faire les mêmes gestes, à adopter le même mouvement peut ruiner la réactivité physique et mentale d’un individu. Certains travailleurs l’ont compris. Ils optent alors pour une reconversion.

Après 15 ans, ou moins, de travail, ils suivent une formation pour aller dans un autre secteur. Ce peut être un comptable qui devient un agent immobilier. Cela lui permet de mettre en valeur une autre compétence qu’il a développé durant ses années de service. Pour trouver un emploi après sa reconversion, il doit chercher au moment où il est en formation. Il est toujours salarié avec une vision d’avenir précise. Il n’est pas sous pression. Il procède méthodologiquement. Il a des astuces pour trouver de l’emploi. En bon professionnel en service, il exploite ses relations et son réseau se diversifie. D’ailleurs, un reconverti obtient la plupart du temps plus vite un emploi qu’un professionnel dans un secteur donné.

Avant de quitter un travail trop stressant

Pour chercher un nouvel emploi, il faut avoir des soucis avec l’ancien. Il arrive souvent aux fonctionnaires citadins de connaître un burn-out. Avant que cela ne se produise, il vaut mieux prendre ses dispositions. D’abord, il faut mettre à jour son curriculum vitae et sa lettre de motivation. Ensuite, il faut effectuer des dépôts de dossiers. Déjà que l’on est dans le secteur, l’entretien ne sera qu’une formalité. Enfin, il faut s’organiser pour donner le meilleur de soi durant la période d’essai.

Lors des vacances

Chercher du travail pendant les vacances, pourquoi pas ? Les vacances sont les meilleurs moments pour chercher du travail. Ce sont de longs moments pendant lesquels on ne fait rien d’autre que se reposer et se divertir. Pendant ce temps, on réfléchit parfois à l’avenir et à la reprise. On peut en profiter pour chercher du travail. On peut aller d’entreprise en entreprise, de bureau en bureau sans peine. On peut aussi faire les courses administratives pour mettre à jour son dossier rapidement.

Généralement, chercher du travail est un processus perpétuel sans moment particulier pour se lancer.

Après une période de chômage

Pour ceux qui sortent d’une période de chômage, il ne faut pas trop traîner avant de se relancer dans la recherche active. Une fois que l’on reprend goût à travailler après une pause prolongée, rester inactif peut causer une certaine forme d’apathie et rendre plus difficile le retour sur le marché du travail.

Il faut donc garder en tête qu’il ne faut pas perdre de temps et commencer dès que possible à chercher un nouvel emploi. Les employeurs préfèrent les personnes actives qui ont des projets professionnels précis plutôt que celles qui restent sans activité pendant des mois voire des années.

Pour retrouver sa place sur le marché du travail après une période de chômage, il existe plusieurs démarches possibles. D’abord, consulter régulièrement les offres en ligne ou auprès du Pôle Emploi permettra de postuler rapidement aux annonces fraîchement publiées.

Il est possible aussi d’établir un réseau professionnel réel ou virtuel via LinkedIn, par exemple, afin d’avoir accès à davantage d’opportunités professionnelles.

On peut aussi faire appel à un cabinet spécialisé dans la recherche d’emploi pour être accompagné tout au long du processus. Ces conseils peuvent être très utiles, notamment lorsqu’il s’agit de refaire son CV ou sa lettre de motivation suite à une longue absence sur le marché du travail.

Il est capital pour toute personne cherchant un emploi après une période plus ou moins longue sans travailler de se montrer proactif et dynamique dans ses recherches.

En anticipant une mutation géographique

Lorsque l’on envisage d’effectuer une mutation géographique, il faut commencer à chercher un nouvel emploi le plus tôt possible. Cela permettra de s’organiser en amont et évitera les imprévus, notamment en termes d’hébergement et de transport.

Il peut être judicieux aussi de se renseigner sur les opportunités professionnelles dans la région où l’on souhaite s’établir avant même d’y déménager. Cela permettra non seulement de savoir si des postes correspondent à ses aspirations professionnelles mais aussi et surtout pourra aider à planifier son déménagement.

Pour anticiper au mieux sa mutation géographique, il est recommandé donc d’utiliser les outils mis à disposition par Pôle Emploi ainsi que les sites spécialisés qui recensent les offres d’emploi par secteur géographique. Il faut prendre aussi le temps nécessaire pour peaufiner son CV et sa lettre de motivation, tout en veillant à y ajouter toutes les compétences ou formations récemment acquises qui peuvent faire pencher la balance du côté du candidat.

Une autre solution consiste à contacter directement des entreprises implantées dans la ville ou la région ciblée. Cette méthode a plusieurs avantages : elle permet tout d’abord de ne pas rater une offre déposée sur un site quelconque, ensuite elle vous place directement en contact avec des salariés qui souhaitent précisément recruter sans passer par des intermédiaires comme Pôle Emploi ou encore LinkedIn.

Il peut être utile aussi, pour ceux souhaitant changer radicalement leur environnement professionnel, de s’informer sur les formations proposées dans l’endroit où ils souhaitent migrer. Cela permettra d’avoir une idée précise des compétences recherchées dans cette région et donc d’augmenter ses chances de décrocher un poste rapidement.

Que ce soit pour retrouver un travail après une longue interruption ou anticiper une mutation géographique, commencer les recherches le plus tôt possible est la meilleure stratégie pour augmenter ses chances de succès.

ARTICLES LIÉS