Quel régime fiscal pour un agent commercial immobilier ?

Le régime fiscal et le régime fiscal ne sont pas les mêmes si vous êtes un représentant indépendant, un entrepreneur ou un entrepreneur à responsabilité limitée. Sextant fait le point sur les différents régimes fiscaux auxquels les agents immobiliers peuvent faire face.

Vous êtes un représentant commercial indépendant :

Lire également : Qu'est-ce que les qualités d'une personne ?

Si vous êtes inscrit à titre d’agent commercial au Registre spécial des agents commerciaux (RFCR), vous pouvez déduire toutes vos dépenses professionnelles de votre revenu imposable. En fait, tous les frais de publicité, d’assurance, de voyage et de séjour, primes d’assurance, frais d’entretien et de réparation du véhicule, du carburant, de la carte téléphonique ou de l’Internet sont déductibles. En outre, vous pouvez acheter des appareils tels que l’ordinateur, l’appareil photo ou le téléphone mobile. Ces amortissements réduiront votre revenu imposable.

Par conséquent, en tant qu’agent commercial auquel vous êtes soumis à la TVA, vous devez connaître la différence entre la TVA que vous facturez sur vos commissions et la TVA cumulée que vous payez sur vos honoraires. Si vous rejoignez un centre de gestion agréé (CGA), vous ne serez pas majoré de 25 % pour calculer la taxe. Les clients bénéficient également d’une réduction d’impôt sur les frais d’adhésion à la CGA et les dépenses engagées pour tenir votre comptabilité. Les CGA vous apportent un soutien collectif et une supervision pour votre gestion.

A découvrir également : Quel diplôme pour travailler en spa ?

Vous êtes un auto-entrepreneur :

Si vous êtes sous le statut d’entrepreneur, vous êtes assujetti à l’impôt sur le revenu et ne pouvez donc pas facturer vos impôts. En raison de son régime de microfiscalité, qui a une limite de chiffre d’affaires de 32 600 euros est marqué, l’entrepreneur est exonéré de TVA. Le contractant ne fait donc aucune distinction dans ses factures entre la Tax Free (TVA) et la TTC (TTC), puisqu’il ne perçoit pas la TVA pour l’État. Par exemple, lors de l’achat, l’entrepreneur paie la TVA à son fournisseur, mais ne peut pas le récupérer de l’Etat. Ainsi, toutes les dépenses liées à la poursuite de l’activité professionnelle d’un agent immobilier commercial (voiture, téléphone, Internet…) seront à vos frais.

Cependant, vous pouvez choisir de libérer un impôt sur le revenu de 2,2% du chiffre d’affaires si vous bénéficiez du système microsocial simplifié. En fait, vous devez déclarer et payer vos impôts sur un taux forfaitaire et en même temps verser un montant forfaitaire tant que vos cotisations sociales et cotisations au titre du régime microsocial simplifié. Cette taxe forfaitaire vous exonère de l’impôt sur le revenu par rapport aux résultats de votre activité professionnelle. Vous n’avez qu’à présenter le montant des ventes dans votre déclaration de revenus additionnelle pour l’année suivante, mais l’impôt formé pour votre auto-entrepreneuriat est considéré comme déjà payé.

Vous êtes un représentant commercial de l’EIRL :

Si vous êtes un vendeur immobilier sous le statut IIRL, vous pouvez soit demeurer imposable pour votre revenu (RI), soit être imposable sur le revenu de la société (SI) lorsque vous en faites la demande.

Si vous êtes imposable sur le revenu, veuillez vous référer au paragraphe précédent concernant le statut des auto-entrepreneurs.

Si vous avez demandé l’impôt sur les sociétés, le bénéfice de l’entreprise est soumis à l’impôt sur les sociétés de 15% à 38,120€, puis 33,33% au-dessus de ce montant. Toutefois, il convient de noter que l’option SI n’est possible que si la LIRL est assujettie au régime fiscal réel.

Si vous souhaitez rejoindre le réseau Sextant France en tant qu’agent indépendant, n’hésitez pas à nous contacter par email à cette adresse recrutement@sextantfrance.fr ou par téléphone au 01 70 61 2715.

ARTICLES LIÉS