Comment utiliser le CPF pour une formation ?

Le terme CPF ne vous est pas familier ? Si tel est le cas, c’est peut-être parce qu’il s’agissait auparavant du DIF (Droit Individuel à la Formation). Ce dispositif promu par l’État avait pour but de permettre à chacun de suivre une formation professionnelle qualifiante. À quoi sert il exactement et comment l’utiliser ?

Concrètement, à quoi peut servir le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation est un système qui vous permet de répertorier précisément les droits de formation que vous avez acquis au cours de votre carrière. Ce compte est accessible depuis le CPA (Compte Personnel d’Activité) et vous permettra de suivre une formation de bonne qualité.

A découvrir également : Améliorez votre carrière grâce à la formation continue : les avantages indéniables

Cet outil vous sera très utile si vous cherchez à améliorer vos compétences ou à vous reconvertir professionnellement. Ainsi, avec le CPF vous pourrez :

Attention toutefois au dernier cas. Le CPF ne sera utilisé pour obtenir votre permis de conduire que s’il vous permet de renforcer vos connaissances et votre parcours professionnel.

Comment pouvez-vous utiliser votre CPF pour vous former ?

Il est possible d’utiliser vos droits CPF, si vous souhaitez effectuer une formation de qualification professionnelle ou une reconversion. Cela ne dépendra que de vous ! Votre employeur ne peut en aucun cas vous y obliger. C’est à vous de déterminer comment utiliser vos droits, pour réaliser la formation que vous souhaitez.

Mais avant d’utiliser votre Compte Personnel de Formation, il faudra d’abord en créer sur le site officiel du gouvernement. Pour faire cela, vous aurez besoin d’une adresse mail valide et de votre numéro de sécurité sociale. Veillez également à choisir un bon mot de passe et notez-le soigneusement quelque part, puisqu’il vous sera demandé pour chacune de vos connexions.

Une fois que vous avez créé votre compte et choisi votre mot de passe, vous devez savoir que deux scénarios sont possibles. Soit votre formation aura lieu en dehors de vos heures de travail, soit elle aura lieu pendant vos heures de travail. Dans les deux cas, votre employeur devra composer avec cette situation.

Lorsque la formation a lieu en dehors de vos heures de travail

Cette solution est la moins problématique en ce qui concerne l’administration. Dans ce cas de figure précis, vous êtes libre d’exercer vos droits à la formation comme bon vous semble, et ce, sans demander l’autorisation de votre employeur. Si c’est cette solution qui vous convient, il faudra alors que vous contactiez un conseiller en évolution professionnelle pour valider votre demande de formation.

Lorsque la formation a lieu durant vos heures de travail

Dans ce cas de figure, vous devez demander l’autorisation de votre employeur. Une fois l’autorisation accordée, vous devez solliciter aussi un délai et le respecter. Ce délai est généralement de 60 jours pour les formations de moins de 6 mois et de 120 jours pour les formations de plus de 6 mois.

Une fois que vous aurez demandé un délai, votre employeur devra vous informer officiellement de sa réponse dans les 30 jours qui suivront. Si vous ne recevez pas de réponse dans les 30 jours, vous pouvez considérer que votre demande de formation a été automatiquement acceptée.

Les conditions d’utilisation du CPF : ce qu’il faut savoir avant de se former

Avant de vous lancer dans une formation grâce à votre CPF, pensez à bien connaître les conditions d’utilisation. Effectivement, toutes les formations ne sont pas éligibles au Compte Personnel de Formation. Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous inscrire à une formation avec votre CPF.

Tout d’abord, votre compte doit être ouvert depuis au moins 24 mois pour pouvoir bénéficier d’une formation éligible. Cette condition peut sembler contraignante, mais elle a été mise en place pour éviter des abus et garantir la pertinence des formations financées par le CPF. Si vous souhaitez réaliser une reconversion professionnelle rapide ou obtenir un diplôme qui sera reconnu sur le marché du travail rapidement, cette condition pourrait être contournée. Pensez bien à savoir que le montant des droits CPF varie selon la situation professionnelle du salarié. Un travailleur à temps complet accumule 500 € par an sur son compte personnel, tandis qu’un travailleur à temps partiel ou intérimaire en accumule une somme proratisée en fonction du nombre d’heures travaillées. Les demandeurs d’emploi sont aussi financièrement pris en charge dans leur projet de formation grâce au dispositif spécifique qui leur est proposé.

Si vous souhaitez utiliser votre CPF pour financer une formation, veillez bien à vérifier les conditions légales et les éligibilités auprès des conseillers compétents, afin de ne pas perdre vos droits acquis sur ce compte très utile. Optez donc pour une solution adaptée à vos besoins personnels et professionnels tout en restant vigilant face aux arnaques potentielles.

Les avantages fiscaux liés à l’utilisation du CPF pour une formation professionnelle

Au-delà de l’accès à une formation professionnelle, le Compte Personnel de Formation offre aussi des avantages fiscaux non négligeables. Effectivement, il permet d’obtenir une réduction ou une exonération d’impôt sur le revenu pour les dépenses engagées dans le cadre d’une formation professionnelle continue. Cette mesure s’applique notamment aux frais liés à la formation elle-même ainsi qu’à ceux relatifs au transport et à l’hébergement si besoin.

Les travailleurs indépendants peuvent aussi bénéficier d’un avantage fiscal grâce au CPF en déduisant leurs dépenses de leur chiffre d’affaires afin de réduire leur imposition. Toutefois, cette option est soumise à certaines règles et conditions qui seront étudiées par les autorités fiscales compétentes.

Si vous êtes salarié, votre employeur peut aussi financer tout ou partie de vos formations professionnelles via votre compte personnel de formation sans que cela ne constitue du salaire imposable. La seule condition est que la somme allouée ne doit pas excéder 2 500 € par année civile et par salarié (hors abondements).

Il faut noter que les coûts pédagogiques pris en charge par un organisme collecteur sont exclus du champ des cotisations sociales patronales principales (notamment celle relative aux accidents du travail), dans la limite annuelle légale prise en charge pour chaque personne concernée.

Le CPF apporte donc des solutions économiques intéressantes pour tous types de profils : auto-entrepreneurs comme salariés peuvent y trouver leur compte financièrement parlant lorsqu’ils veulent se former ou se reconvertir professionnellement. Les avantages fiscaux liés au CPF sont une réelle opportunité pour financer votre formation professionnelle sereinement et sans vous soucier de la charge financière que cela peut représenter.

ARTICLES LIÉS