Comment créer une entreprise en France pour un étranger ?

SARL, SAS, SASU,… L’esprit d’entreprise dans votre propre pays peut sembler compliqué. Mais comment créer une entreprise en France si vous n’êtes pas français ? Un étranger peut-il être revendeur en France ? En France, il y a beaucoup de ressortissants algériens, portugais, étudiants étrangers de toutes nationalités… Un étranger peut-il ouvrir une entreprise en France ? Pouvons-nous parler à un partenaire étranger ? LeGaLife fait le point sur la situation de la société étrangère.

Les grandes lignes de la création d’une entreprise en droit étranger

Avant d’examiner les conditions d’accès des étrangers au statut d’entrepreneur, il est nécessaire de déterminer en quoi il consiste. En d’autres termes, qu’entend-on par entrepreneur par rapport à la possibilité pour un étranger d’ouvrir une entreprise en France ?

A lire également : Comment dire merci tout simplement ?

Attention, ce ne sont pas les modalités de l’exercice d’activités salariées, les personnes suivantes sont principalement concernées par ce régime pour l’exercice d’une activité professionnelle, industrielle ou artisanale en France  :

  • Le marchand ou l’ artisan ,
  • Toute personne qui a le pouvoir d’engager une entreprise commerciale ou artisanale ,
  • L’employé qui est détenu indéfiniment dans la dette sociale d’une entreprise,
  • Toute personne qui a le pouvoir de gérer , de gérer ou de participer à titre normal.
  • En outre, des représentants légaux de certaines associations professionnelles sont également impliqués, des groupes d’intérêt économique (GI) à des fins commerciales et de certaines entités juridiques établies en France de droit étranger.

Le régime pour les étrangers, qui souhaitent s’engager en France, dépend alors de sa nationalité, mais pas seulement. Le droit des étrangers est une question très spécifique et en constante évolution. Il distingue la nationalité, la résidence, le lieu de résidence et le travail en France.

A lire aussi : Quelles sont les aptitudes professionnelles ?

Les étrangers la possibilité de démarrer une entreprise en France

Nous devons ici indiquer ce que l’on entend par étrangers à cet égard. Toutes les personnes qui n’ont pas la nationalité française ne sont pas soumises au même régime.

Entrepreneur européen

Cela est principalement dû au cas spécifique de l’Europe, qui vise à faciliter les échanges commerciaux et à réduire les frontières. Ne sont pas tout à fait étrangers dans ce contexte

  • un État membre de l’Union européenne (UE)
  • un État partie à l’accord sur l’Espaceéconomique européen (EEE)
  • ou un État de la Confédération suisse.

Ils traitent souvent de la même manière que les nationaux.

En effet, les principes de libre circulation et de liberté d’établissement justifient une simplification de la possibilité pour ces personnes de s’établir en tant que professionnels et particuliers dans leur pays partenaire en vertu d’accords internationaux.

Ces personnes sont donc libres de créer une entreprise en France sans avoir à prendre d’autres mesures que la procédure traditionnelle de création d’entreprise.

L’ entrepreneur ayant une résidence régulière en France

En outre, vous êtes libre de créer une entreprise en France dans les cas suivants, même si vous n’êtes pas français ou européen  :

  • Vous êtes titulaire d’une carte résidente
  • Ou vous avez reçu une « carte européenne asidiste à long terme »
  • vous sont titulaires d’une carte de résident algérien âgée de 10 ans ou « vie privée et familiale »
  • Ils ont obtenu un permis de séjour temporaire « vie privée et familiale ».

Fichier NB Le permis de séjour « Compétences et Talents » a été supprimé depuis novembre 2016, conformément à une loi du 7 mars 2016. Cette réforme est mise en œuvre par décret du 28 octobre de la même année.

Avec l’un de ces permis de séjour, vous vivez régulièrement en France et votre carte vous autorise à y travailler sans formalité particulière. Cependant, tous les permis de séjour ne sont pas autorisés.

Etrangers soumis à certaines formalités

Au-delà de ces cas, le système des entrepreneurs étrangers devient plus compliqué. Elle dépend ensuite du lieu de résidence de la personne concernée.

Etrangers souhaitant vivre en France

Pour créer une société dans Pour installer la France pendant que vous y installez sa maison, vous devez obtenir un permis de séjour qui lui permet de le faire.

En plus du visa de longue durée que vous devez demander aux autorités françaises de votre pays pour entrer en France, vous devrez obtenir un permis de séjour une fois sur le territoire national. En plus des titres énumérés ci-dessus, vous pouvez demander :

  • un permis de séjour temporaire portant la mention « profession entrepreneur/libérale  »,
  • Ou appelé « Talent Pass  », créé par la loi du 7 mars 2016 sur la loi sur les étrangers en France.

Ces permis de séjour sont délivrés sur demande à la préfecture, sous réserve de conditions. Vous devez donc être en mesure de justifier un projet viable pour l’obtenir. Vous devrez ensuite le présenter à démarrez votre entreprise.

Ressortissants étrangers résidant hors de France

Si vous ne prévoyez pas de vous installer en France en personne, c’est-à-dire si vous continuez à être à l’étranger, ces étapes ne sont pas nécessaires. Vous êtes donc libre d’adopter en France une loi du 2 janvier 2014 qui abroge l’obligation de déclaration préalable pour les commerçants étrangers. Cette option ne dépend pas de votre pays de résidence, ce qui signifie qu’elle vous est ouverte même si vous êtes un citoyen non européen.

ARTICLES LIÉS