Comment devenir soigneur animalier en Belgique ?

La profession de vétérinaire le fait parler de plus en plus de lui. Des séries télévisées et d’autres reportages présentent la vie quotidienne unique de ceux qui partagent leur vie avec des animaux avec des poils, des écailles ou des animaux à plumes. Des milliers de personnes rêvent de devenir un jour des guérisseurs d’animaux et de pouvoir travailler dans un parc zoologique. Cet article vous donnera une présentation de la profession de soins aux animaux, telle qu’elle est pratiquée dans la plupart des fermes d’élevage en Europe, mais aussi dans la formation et les écoles préparant cette profession envieux.

Depuis 2004, je suis moi-même guérisseur d’animaux. Je travaille tous les jours avec d’autres zoogardiens dans un petit établissement du sud de la France. Je connais les bons et les moins bons côtés de ce travail. Et j’ai aussi fait beaucoup de stages en Europe et aux États-Unis pour en apprendre davantage sur les animaux. J’ai donc au cœur de vous Livrer un article basé sur l’expérience. Je l’espère aimez vous écrire autant que j’ai aimé l’écrire. Je vous souhaite une bonne lecture.

A lire en complément : Quel régime fiscal pour un agent commercial immobilier ?

Où travaille le guérisseur animal ?

Le guérisseur animal est un travailleur ou un technicien qualifié qui travaille dans un parc zoologique ou, plus rarement, dans un élevage privé ou dans un abri. Lorsqu’il travaille dans un aquarium public, il est appelé aquariophile. L’aidant peut être employé dans un établissement privé ou public.

Tous les parcs animaliers, quelle que soit leur taille et leurs spécificités, emploient au moins un fournisseur de soins aux animaux. Mais en général, beaucoup d’entre eux forment une équipe qui suit le bétail. Dans les plus grands zoos, les travailleurs d’animaux de compagnie sont divisés par secteur. Chaque secteur est spécialisé dans une espèce animale : secteur carnivore, secteur oiseau, secteur reptilien,… Un guérisseur d’animaux peut rester dans le même secteur ou passer d’un secteur à l’autre. Cela dépend de l’organisation du zoo.

A voir aussi : Où peut exercer une secrétaire Médico-sociale ?

Quelles sont ses activités ?

Chaque jour, le guérisseur animal doit prendre soin des animaux dont il est responsable et responsable. Les activités qui composent la majeure partie de sa journée de travail entrent :

  • Préparer des aliments pour animaux
  • Distribuer des rations alimentaires aux résidents du zoo et veiller à ce que chaque individu ait un accès adéquat à la nourriture et à l’eau potable
  • Vérifier la santé des animaux
  • Nettoyer les enclos et les pavillons pour maintenir les aires de reproduction dans une pureté optimale
  • Nettoyer les locaux techniques , tels que la cuisine, où les rations sont préparées, le stockage et l’infirmerie

Cette profession est caractérisée par une grande régularité, mais doit toujours être vigilant. En fait, travailler avec potentiellement dangereux Animaux (gros herbivores, carnivores, reptiles toxiques,…) non sans risque. Par conséquent, il est important de suivre les instructions de sécurité et de ne pas utiliser de mauvaises habitudes. Malheureusement, les accidents ne sont pas rares et affectent également les aidants naturels expérimentés.

Dans les petits établissements, où aucun service n’est dédié à la propreté des lieux visités par le public, les zoogardiens doivent également nettoyer les toilettes, l’aire de pique-nique, vider les poubelles,…

La routine est souvent assurée par l’entretien de l’équipement et les réparations. Après tout, il est nécessaire de garder les broches en bon état, pour le confort des animaux et pour la fonctionnalité des locaux. En plus de présenter les compétences requises pour travailler avec les animaux, le guérisseur animal doit être capable d’effectuer de petits travaux. Cependant, dans les grands parcs animaliers, les réparations, l’entretien et le jardinage sont souvent effectués par des agents d’un département technique.

La profession de soins aux animaux a également évolué ces dernières années. Alors que les parcs zoologiques investissent de plus en plus dans le maintien du bien-être de leurs habitants, de nouvelles compétences sont requises des gardiens d’animaux. Ils doivent mettre en place des programmes pour enrichir l’environnement, l’éducation médicale et l’éducation des visiteurs.

Enrichissement de l’environnement

Les animaux dans les parcs animaliers se trouvent dans une zone réglementée. Contrairement aux animaux qui vivent dans leur environnement naturel, les animaux sont en captivité :

  • nourris tous les jours
  • protégé contre les prédateurs
  • logé avec des congénères et des partenaires sexuels
  • protégé contre les éléments

Vous devrez faire beaucoup moins d’efforts. Cependant, dans de telles conditions, beaucoup courent le risque de souffrir de monotonie et parfois de l’ennui. Cela est particulièrement vrai pour les primates, les grands carnivores et mammifères marins.

Afin d’éviter le stress en captivité, le détenteur d’animaux doit mettre en œuvre des programmes communautaires d’enrichissement. C’est-à-dire qu’il changera régulièrement l’environnement des animaux en introduisant des jouets, en déplaçant certains éléments du décor et en cachant souvent de la nourriture. L’objectif est de stimuler les sens des animaux et ainsi de les rendre plus actifs. Établir l’enrichissement n’est pas un jeu pour le guérisseur animal. Il est nécessaire de connaître les besoins des animaux afin de choisir le bon enrichissement. Les notions d’éthologie, mais aussi d’expérience, sont nécessaires pour atteindre les objectifs fixés.

Formation médicale

Les animaux en captivité doivent subir un examen médical épisodique, et parfois des soins. S’il est facile de manipuler certaines espèces (qu’est-ce qu’une espèce ?) , comme la plupart des oiseaux ou des petits mammifères, il est beaucoup moins facile à utiliser attraper des animaux. Notez qu’une prise est dangereuse pour l’animal, mais elle peut également être dangereuse pour le guérisseur animal.

La formation médicale contribue à limiter les captures et donc à réduire les risques qui y sont associés. Pour ce faire, les animaux sont régulièrement soumis à l’apprentissage des gestes ou des comportements qu’ils attendent. Par exemple, le guérisseur animal peut former :

  • un Seelie pour ouvrir la bouche pour contrôler l’état de ses dents
  • un éléphant au fond de ses pattes
  • un panda pour rester calme et immobile lors d’une échographie

L’ éducation médicale exige la connaissance du comportement animal. Il est nécessaire d’être formé par un formateur plus expérimenté pour acquérir des compétences. Cependant, il est également nécessaire d’être très régulier, car l’apprentissage chez les animaux est long, et l’oubli est souvent rapide.

Pédagogique

Les parcs zoologiques sont des lieux de divertissement, mais aussi d’échange de connaissances. Dans les grandes installations, c’est souvent un service dédié qui organise des activités éducatives pour les visiteurs. Mais dans les plus petits zoos, le guérisseur animal peut aussi s’occuper de ces activités : ateliers pour les écoles, repas commentés pour chaque public, etc.

Comment puis-je devenir un guérisseur animal ?

La profession de vétérinaire nécessite des connaissances et beaucoup de compétences. Les recruteurs et les directeurs de parcs zoologiques sont de plus en plus exigeants d’une école ou d’une formation spécialisée.

Bien qu’il soit encore possible d’être formé au travail, il est recommandé de se joindre à une école de bien-être animal et de suivre des stages dans les parcs zoologiques reconnus par la profession. Rappelez-vous que de nombreux candidats veulent travailler dans un zoo. Il est également nécessaire d’être patient et de recevoir plus de candidatures pour des stages, puis pour un d’avoir un emploi.

Comment sont les formations en Belgique, en France et en Suisse ?

La profession de soins aux animaux est peu connue il y a une dizaine d’années et a rejoint le podium des professions préférées des enfants, des jeunes adultes et d’autres amoureux des animaux. Face à cette forte demande, le nombre de centres de formation et d’écoles offrant des cours de soins aux animaux a augmenté. Malheureusement, le marché du travail ne s’est pas amélioré. Et il est probable que les écoles forment plus de soins aux animaux que les zoos exigent chaque année.

Si vous voulez devenir un guérisseur d’animaux, vous devez choisir une école reconnue par le secteur professionnel. Ils seront alors plus crédibles aux yeux des recruteurs. Ces derniers sont prudents à l’égard des candidats des écoles nouvellement créées. Et ils peuvent aussi avoir leurs habitudes de recrutement.

En Belgique, la Haute École Louvain en Hainaut propose un baccalauréat de trois ans en Agronomie : orientation technique animale. C’est la formation la plus célèbre du royaume.

En France, trois écoles forment le plus grand nombre de gardiens de zoo employés dans les parcs zoologiques : MFR de Carquefou, CFPPA du Lot et CFPPA à Loir-et-Cher. Plus récemment, cependant, d’autres cours de formation ont été créés. Il existe actuellement une dizaine d’écoles spécialisées en France métropolitaine.

En Suisse, la formation du Zoo Gardien — terme utilisé par les casques francophones pour désigner le fournisseur de soins aux animaux — a lieu à l’EPSIC de Lausanne. Cette formation se déroule sur trois ans et laisse beaucoup de place à la pratique. Chaque semaine, elle change un jour au milieu et quatre jours dans le lieu d’apprentissage.

La liste des écoles de bien-être animal en Belgique et en France peut être consultée sur la page suivante https://formationsoigneuranimalier.fr/pages/les-formations-de-soigneur-animalier-en-france-et-belgique

Comment puis-je trouver un Stage dans un parc zoologique ?

Les futurs soignants d’animaux de compagnie ont souvent de la difficulté à trouver des places pour leurs premiers cours. Vous devez être patient, parce que les zoos reçoivent beaucoup de demandes. Le moyen le plus efficace est d’envoyer un message électronique, puis après une semaine d’appel téléphonique. Si vous pouvez vous rendre à l’endroit pour soumettre votre CV, c’est encore mieux.

Un travail passionnant, mais pas facile

Être un guérisseur animal exige de la passion, mais surtout, une bonne forme physique. Vous devrez travailler à l’extérieur par tous les temps, la pluie ou les vagues de chaleur. Il est également nécessaire d’être d’accord avec les instructions données, car c’est la tâche d’un exécuteur testamentaire. Il est possible de se perfectionner en tant que gestionnaire vétéran et d’accéder à un poste de leadership, mais il y a peu de postes.

En outre, la vie familiale et la profession de soins aux animaux ne fonctionnent pas toujours bien. Le Le travail dans un parc zoologique exige qu’ils soient présents sur le lieu de travail tous les deux week-ends. Mais aussi pendant certaines vacances : en particulier Noël et le réveillon du Nouvel An. Après tout, rappelez-vous que les animaux ont besoin d’attention et de nourriture tous les jours de l’année.

J’ espère que cet article a été gentil avec vous. Par-dessus tout, j’espère qu’il posera quelques questions sur leur prédisposition à travailler en tant que santé animale. Parce que je rencontre souvent des gens qui ont un favori pour la profession. Mais cela s’arrache après quelques mois ou quelques années. Que ce ne soit pas votre cas. Bonne suite pour vous.

ARTICLES LIÉS