Un outil pratique : Microsoft Power BI

Pour satisfaire à certains besoins clés en informatique, la maison Microsoft conçoit continuellement des solutions logicielles spécifiques. C’est le cas de Microsoft Power BI qui est un outil décisionnel s’appuyant sur le Cloud Microsoft et qui, selon Magic Quadrant de Gartner, a occupé durant plusieurs années, la place de leader dans le classement des meilleures solutions bureautique. Cette solution d’analyse de données permet aux utilisateurs finaux de créer leur propre tableau de bord ainsi qu’un rapport efficace de leurs activités. Découvrez ici quelques fonctionnalités du logiciel Microsoft Power BI.

L’architecture de Power BI

Azure est la plateforme cloud Microsoft qui est l’hébergeur de Power BI. Voici comment est réparti Power BI dans ses centres de données.

Lire également : Comment faire simplement un planning de travail avec Excel ?

Cluster Back End

C’est le cluster principal. Son rôle est d’assurer une certaine interactivité entre lui-même et le service Power BI. L’utilisateur fait appel à chaque fois au rôle Passerelle lors de ses demandes. C’est ce rôle qui établit cette liaison entre le service Power BI et les requêtes de l’utilisateur.

Et ce rôle n’est accessible qu’à travers le réseau internet public. Par ailleurs, parmi les nombreuses applications utilisées avec Power BI, il existe power query qui joue aussi un rôle très important. C’est un outil de connexion qui assure la transformation, la combinaison et l’amélioration des données à travers plusieurs sources de provenance. Néanmoins, sur le site www.mype-consulting.com, il existe des consultants expérimentés, capables de vous simplifier la tâche.

A voir aussi : Le secteur du commerce évolue : formez-vous pour optimiser votre parcours professionnel

Cluster web

Le but de ce cluster consiste en la gestion de l’authenticité et de connexion à établir avec Power BI. En effet, Power BI établit une connexion avec Azure Active Director, un service qui gère les comptes des utilisateurs et leurs authentifications respectives. Le cluster web prend en compte le Trafic Manager et le DNS. Le Trafic Manager Azure est utilisé lorsque l’utilisateur de Power BI crée son compte alors que le DNS assure son enregistrement.

Lorsqu’un utilisateur établit une connexion, le cluster WFE examine la requête afin d’identifier l’organisation de ce dernier. Ceci se fait grâce à la table Azure qui répertorie les utilisateurs avec les centres de données. Le Cluster web assure la transmission de celui du Back End. Grâce à cette connexion, l’interaction de l’utilisateur avec ce second cluster devient directe et le cluster WFE n’a plus de rôles d’intermédiaire à jouer dans les requêtes.

Quelques éléments principaux de Power BI

Ces éléments existent en grand nombre. Il s’agit entre autres de :

  • Power BI Desktop : C’est une application installable gratuitement. Bureautique, cette appli fournit une exploitation qui rend son fonctionnement cohérent avec le service Power BI. Elle fournit également à ce service la mise en forme, une modélisation avec la création de rapports.
  • Power BI intégré : Celui-ci est un service direct de Microsoft Azure. Vous pouvez en utiliser pour établir un rapport ou pour créer un tableau de bord. Il faut également mentionner la version premium de ce logiciel comme un élément important. Cette version rend plus flexible la publication des rapports, et ce, à grande échelle pour les entreprises. Elle nécessite une licence individuelle. Sa performance est supérieure. Elle est plus recommandée pour les entreprises traitant une quantité importante de données.

Le langage Dax

Le Power Bi utilise plusieurs langages, dont le langage Dax. Ce langage est mis en place afin de résoudre les difficultés liées au calcul de base et à l’analyse de données. D’une part, le langage Dax est inspiré de certaines fonctions Excel. Cependant, il est conçu principalement pour répondre aux besoins en analyse de données.

Le langage Dax permet la création de formules avec plus d’efficacité. Ainsi, il favorise à l’utilisateur de tirer meilleur parti de son analyse de données afin de résoudre des calculs complexes. Il aide à créer sur mesure des indicateurs en apportant de réponses aux problématiques des utilisateurs.

ARTICLES LIÉS