Comment fonctionne le chômage partiel ?

Simplification du chômage partiel : Afin de répondre à l’urgence de la situation, afin de protéger au mieux les salariés et les entreprises touchées par l’épidémie de Coronavirus, le gouvernement a introduit une procédure simplifiée de chômage partiel (également appelée chômage technique). Vous pouvez estimer vos droits à l’aide du simulateur de chômage partiel.

Selon les dernières estimations, le chômage partiel dû à Covid-19 touche plus de 12 millions d’employés.

A lire en complément : Comment bien recruter un candidat ?

En cette période de grave récession économique, l’objectif est de réduire au minimum les licenciements dus à Covid-19 pour les salariés forcés de réduire ou d’arrêter leur activité. Selon les informations officielles, cet article sera mis à jour en temps réel.

À compter du 1er mai , les parents placés sous garde ou les personnes vulnérables placées sous garde passeront à le régime technique de chômage. Vous pouvez accéder directement à la partie compensation.

A lire également : Comment bien recruter un candidat ?

Jusqu’ au 1er juin , rien ne change. D’autre part, le chômage technique sera progressivement ajusté (pour les salariés et les parents) afin de céder la place à la reprise économique. Voir tous les détails sur le chômage partiel au 11 mai.

Des mécanismes ont également été mis en place pour soutenir les entreprises en difficulté. Voir tout le support PME et TPE.

En ce moment de la pandémie Covid-19 en France, les directives gouvernementales sur l’activité professionnelle exigent de privilégier le télétravail dans la mesure du possible. L’objectif déclaré est d’éviter autant que possible les contacts étroits entre les individus. Mais il est évident que, dans certains secteurs, cette mesure n’est pas applicable parce que de nombreuses entreprises ne peuvent pas exploiter le télétravail.

À un moment où le pays est confronté à une nouvelle situation en raison de la propagation de la COVID-19, le pays entre dans une phase très compliquée pour de nombreuses entreprises et employés. Cela affectera le domaine du chômage partiel. Le Président de la République a déjà annoncé la prolongation du régime de chômage partiel dans le but de ne laisser aucun salarié sans revenu (voir la rémunération perçue).

En principe, le chômage partiel prévoit qu’une entreprise en difficulté temporaire peut amener sa direction à contraindre son personnel à réduire le temps de travail, voire à interrompre en cas de fermeture temporaire de l’entreprise. Ce chômage partiel évite ainsi le licenciement économique (voir les entreprises concernées).

Ce mécanisme est réglementé par la loi et ne peut être mis en place qu’après étude de la situation et accord du Ministère du travail. Toutefois, le recours à des le chômage n’est possible que sous certaines conditions et ne s’applique qu’à certaines catégories de personnel. La demande est faite par l’employeur, l’employé n’a aucune étape à faire (plus d’informations).

Si vous êtes salarié dans une entreprise et que votre employeur vous demande de réduire votre temps de travail ou même d’interrompre totalement votre activité professionnelle pendant une période limitée, vous êtes alors partiellement au chômage. Vous serez rémunéré pendant cette période selon des règles spécifiques.

Pour savoir qui est affecté par le chômage technique, en particulier pendant cette période de l’épidémie de Covid-19, quelles règles s’appliquent, et connaître les droits et les devoirs de l’employé qui est partiellement au chômage, continuez à lire cet article. Nous vous suggérons également de consulter les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le chômage technique dans cette section.

Exécutif

Résumé Chômage partiel simplifié : l’impact du Covid-19

Quelles entreprises sont affectées par l’activité partielle ?

Demande partielle de chômage : quelle est la procédure ?

Quelle allocation de chômage partielle toucherez-vous ?

Commercial en activité partielle : quelle compensation ?

Pouvons-nous travailler pendant le chômage partiel ? C’est légal ?

Peut-on combiner chômage technique total et télétravail ?

Temps de travail réduit, puis-je être obligé de télétravailler ?

Nouveau chômage partiel : quels droits à partir du 1er juin ?

Foire aux questions sur l’activité partielle

Chômage partiel simplifié : l’impact de Covid-19

Plus de 12 millions de personnes sont touchées par une activité partielle Qu’ il s’agisse de chômage partiel, de chômage technique ou d’activité partielle, il s’agit ici d’un concept unique.

18 mars 2020, le ministre du Travail a annoncé, à la suite d’un Conseil des ministres consacré à la crise économique causée par le coronavirus, que plus de 2 millions de personnes seraient touchées par le chômage technique dû au coronavirus Le .

Le déblocage de 5,5 milliards d’euros (équivalent à 15% des heures habituellement travaillées sur le territoire pendant deux mois) couvrira les 2/3 du coût total du chômage partiel. Le troisième tiers sera financé par l’UNEDIC, conformément à des accords déterminés par une convention.

En d’autres termes, il est pour les entreprises en difficulté économique économique conditions de ne pas recourir au licenciement et donc de maintenir les salariés en emploi.

Cela est possible par la loi sur la sécurité de l’emploi du 14 juin 2013, qui précise les dispositions régissant l’activité partielle, plus communément appelée « chômage partiel ». Cela concerne les salariés qui sont contraints par leur employeur de réduire ou de suspendre leur activité professionnelle en raison d’une situation exceptionnelle affectant l’entreprise. Ce dernier n’a d’autre choix que de réduire son activité et, dans certains cas, cela peut aller jusqu’à la fermeture temporaire, empêchant ainsi les salariés de continuer à travailler dans les conditions stipulées dans leur contrat de travail.

Quelles entreprises sont impliquées dans l’activité partielle ?

Les secteurs employant le chômage partiel pour des raisons exceptionnelles de coronavirus sont nombreuses De nombreux secteurs sont contraints d’utiliser le chômage partiel et variées. La fermeture d’entreprises et le déclin de l’activité économique touchent de nombreuses entreprises et employés.

Les secteurs les plus touchés sont :

  • Restauration
  • Tourisme
  • Transports
  • L’ événement

Compte tenu de la situation, il est difficile de dresser une liste exhaustive des entreprises touchées par le chômage partiel.

D’ une manière plus générale et à l’égard de l’employeur, les entreprises concernées sont celles qui :

  • Effectuer une réduction du temps de travail hebdomadaire habituel de l’entreprise
  • Ou sont obligés de fermer temporairement une partie ou la totalité de leurs
  • établissement

Les situations qui amènent un employeur à recourir à un emploi partiel sont les suivantes :

  • La situation économique du secteur des entreprises
  • Une perte subie par l’établissement ou un mauvais temps empêchant la poursuite de l’entreprise
  • Un approvisionnement difficile ou impossible
  • Changements en termes de restructuration, de modernisation ou de transformation de l’entreprise
  • Autres circonstances de nature exceptionnelle, risque épidémique, y compris

Demande de chômage partiel : quelle est la procédure ?

Avant de mettre ses employés dans un emploi partiel, le employeur est tenu de demander une autorisation préalable pour un emploi partiel L’employé n’a pas de demande de chômage partiel .

Cette demande doit être adressée à la préfecture du département où se trouve l’entreprise, par l’intermédiaire de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi, DIRECTION.

La demande d’autorisation avant l’entrée en exploitation partielle doit être faite sur le service en ligne dédié à ce processus. Pour y accéder, cliquez ici.

Chômage partiel : informations importantes

Compte tenu de l’augmentation significative des demandes de chômage technique, le site dédié peut rencontrer des problèmes techniques. Dans ce cas, il est nécessaire d’attendre quelques minutes avant de tenter de se reconnecter.

Actuellement, le délai d’attente pour l’autorisation préfectorale est de 48 heures. C’ est cette autorisation administrative qui permettra à l’employeur d’appliquer une mesure d’activité partielle et de recevoir le remboursement des prestations versées à ses salariés en cas de chômage partiel. L’autorisation a lieu dans les 15 jours et l’absence de réponse est valide pour accord.

Peut-on refuser le chômage partiel à un employeur ? L’ objectif du chômage technique est de limiter les licenciements. Par exemple, 220 000 entreprises ont dû recourir au chômage partiel à cause de Covid-19.

Il est possible que la demande de chômage technique soit refusée à l’employeur, mais cela reste exceptionnel. Selon les informations du Gouvernement, seules 28 demandes ont reçu une réponse négative (ces demandes ont été jugées injustifiées par DIRETE).

Peut-on aider l’employeur à faire une demande de chômage technique ? Même si la procédure de chômage partiel est simplifiée, les employeurs peuvent avoir du mal à remplir leur demande en ligne.

Par exemple, une plateforme partielle d’aide au chômage peut être atteinte par téléphone ou par courriel :

  • 0800 705 800 (pour la métropole) du lundi au vendredi de 8h à 18h
  • 0821 401 400 (pour les départements d’outre-mer) du lundi au vendredi de 8h à 18h
  • Par courriel à contact-ap@asp-public.fr

Ce numéro s’applique uniquement aux employeurs. En tant qu’employé touché par le chômage, il est préférable de communiquer avec votre employeur pour obtenir des renseignements sur votre situation. Quelle allocation de chômage partielle toucherez-vous ?

Si vous bénéficiez d’un arrêt de garde d’enfants ou d’un arrêt préventif, vous serez indemnisé pour chômage technique à partir du 1er mai 2020. Le calcul de la rémunération est effectué conformément aux procédures indiquées ci-dessous (comme pour tout employé). Par la suite, une évolution est programmée selon les phases officielles de la sortie (voir les règles du 11 mai à juillet sur ce lien).

Point important : à partir du 1er juin, le remboursement versé à l’employeur passera de 100% à 85% (sauf pour le secteur du tourisme et de la restauration, qui restent à 100%). D’ autre part, l’allocation de chômage partielle perçue par le salarié ne change pas . Il varie entre 70 % et 100 % des salaires bruts. À partir du 1er juillet, les indemnités versées aux salariés pourraient être réduites. Cet article sera mis à jour en fonction des annonces officielles.

Votre employeur est responsable du paiement de vos gains pendant cette période de Maintien du salaire des employés versés au Smic chômage avant de recevoir un remboursement.

rémunération perçue par le salarié sur la base du chômage partiel est égale à au moins 70 % du salaire horaire brut, soit environ 84 % du salaire horaire net. La

Cependant, l’employé payé au Smic reçoit son plein salaire. Un travailleur du smic ne peut être indemnisé pour un chômage partiel inférieur au niveau du smic mensuel net. Le Code du travail stipule que la rémunération minimale en cas de chômage partiel de tout salarié qui a travaillé à temps plein est le SMIC. L’employeur est tenu de verser une indemnité supplémentaire pour atteindre ce résultat. Pour connaître le montant de votre indemnité, faites une simulation technique du chômage.

Les circonstances actuelles liées au coronavirus ont des répercussions sur votre indemnisation :

  • Si votre contrat prévoit une rémunération inférieure à ou équivalent au smic pour un temps plein, vous serez rémunéré à 100% de votre salaire net dans la limite de 35 heures par semaine, heures de travail légales
  • Si votre salaire contractuel est supérieur au Smic, l’allocation de chômage partielle sera de 84 % de vos gains nets pour un maximum de 35 heures par semaine
  • En outre, la rémunération ne peut pas être inférieure à 8,03 EUR par heure de travail

En outre, en ce qui concerne le remboursement des prestations partielles de chômage, l’entreprise éligible reçoit :

  • 7,74 € par heure de travail et par salarié pour une entreprise de 1 à 249 salariés
  • 7,23€ pour chaque heure de travail et pour chaque employé pour un établissement de 250 salariés

Au 1er juin, le remboursement versé à l’employeur était de 85 % (comparativement à 100 % auparavant). Les 15 % restants sont maintenant à ses dépens. S’il vous plaît noter que pour les secteurs les plus touchés (tourisme et restauration), un soutien à 100% est maintenu.

De nombreuses entreprises ont une convention collective. Il est important de consulter la Commission pour savoir si des droits spéciaux sont prévus en cas de chômage partiel. Si tel est le cas, une allocation conventionnelle pourrait être ajoutée à l’allocation de chômage partielle.

En outre, si vous avez reçu la prime d’activité avant votre chômage technique, il est possible de continuer à la recevoir (en savoir plus).

Quelle est la durée du chômage partiel ? Ce démarrage partiel est accordé pour une durée maximale de six mois, renouvelable une fois avec l’accord de la préfecture et, sous réserve de conditions, pour offrir une formation aux salariés, par exemple.

Le gouvernement a décidé de prolonger la période de paiement du chômage partiel jusqu’au 31 décembre 2020 pour le moment (avec des conditions qui changent au fil des mois). Selon l’évolution de la situation, cela risque de changer.

Il est à noter qu’il n’est pas possible d’accumuler le chômage technique et les allocations journalières de garde d’enfants.

Pour les petites et moyennes entreprises qui ne sont pas en mesure de financer leur part restante, les Coronavirus et soutien aux entreprises en difficulté pouvoirs publics ont annoncé que 100% du chômage partiel serait remboursé jusqu’

à un maximum de 4,5 smic.

Commercial en activité partielle : quelle compensation ?

Pour les personnes dont le salaire est variable (consistant en un forfaitaire majoré de commissions), l’indemnité payable en cas de chômage partiel est calculée en congé payé (article R5122-18 du Code du travail Code).

Voici les recettes prises en compte :

  • Salaire fixe
  • Heures supplémentaires
  • Indemnités perçues en remplacement d’un congé de maternité, d’un arrêt de travail pour maladies professionnelles, etc.
  • Congé payé de l’année précédente
  • Votre prime d’ancienneté, de présence et de garde et d’expatriation
  • Vos commissions
  • Prestations en nature

En fonction de ses différents éléments, 2 formules de calcul peuvent être appliquées :

  • 1/10e de la rémunération brute perçue par le salarié au cours de la période (le 1er juin de chaque année)
  • L’ indemnité correspond à la rémunération que l’employé aurait reçue s’il avait continué à travailler

Pour comprendre comment l’allocation de chômage technique est calculée si votre salaire est variable , prenons l’exemple d’une personne qui a reçu 20 000 euros bruts (de juin à juin), soit 1 666 euros par mois. La durée de son chômage partiel est de 15 jours.

1ère formule de calcul :

  • 20.000 euros/10 = 2.000 euros
  • La période comprend 12 jours ouvrables : 2.000 x (12/30) = 800 euros
  • La compensation du chômage partiel correspond à 70% de ce montant , soit 560 euros brut

Avec cette formule de calcul, l’employé recevrait 560 euros pour 15 jours de fermeture de l’activité.

2e formule de calcul :

  • 1,666 euros (salaire normalement perçu) x 75 (heures non travaillées pendant 15 jours de congé) /150 (nombre total d’heures normalement travaillées pendant le mois) = 833 euros
  • Lacompensation du chômage partiel correspond à 70% de ce montant , soit 583,10 euros bruts

Dans ce cas, l’employé recevrait 583,10 euros, ce qui est un plus grand montant qu’avec la première formule de calcul. Dans ce cas, le résultat le plus avantageux est utilisé pour déterminer la compensation que vous recevrez

, soit 583,10 euros dans notre exemple.

Pouvons-nous travailler pendant le chômage partiel ? C’est légal ?

L’ emploi partiel peut être total, mais il peut aussi s’agir d’une réduction du temps de travail hebdomadaire. Votre employeur peut vous demander de pratiquer le télétravail à des heures de travail non couvertes par le chômage technique.

Important : Si votre temps de travail est réduit, mais que vous devez continuer à travailler sur votre lieu de travail,il est maintenant recommandé de porter un masque pour limiter la propagation du COVID-19 .

Accédez à notre tutoriel pour coudre votre masque de tissu vous-même. Nous vous présentons également une technique de pliage si vous ne savez pas coudre.

Peut-on combiner chômage technique total et télétravail ?

Si vous avez été mis en chômage technique en raison de Covid-19 à la suite d’une cessation complète d’activité, votre employeur ne peut pas vous forcer à faire du télétravail . Cela s’apparente au travail illégal.

En fait, l’employeur déclare les heures hors travail (c’est-à-dire toutes les heures). Il verse une indemnité à l’employé. Chaque mois, il demande le remboursement des heures non travaillées.

Il ne peut pas bénéficier du remboursement des heures de travail et obliger les salariés à effectuer un télétravail parallèle (dans le contexte d’une cessation totale du travail). Ainsi, la combinaison du chômage partiel et du télétravail est interdite .

Le fait de contraindre les employés à télétravailler alors qu’ils ont été placés dans un chômage technique est passible d’une peine de deux ans. d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 euros (voir art. 441-6 du Code pénal sur la fraude administrative).

Si vous êtes en chômage partiel, vous pourriez avoir du temps libre à occuper pendant l’accouchement. Si vous souhaitez être utile pendant la crise du coronavirus, veuillez consulter notre article sur la façon d’aider pendant cette crise de santé.

Temps de travail réduit, puis-je être obligé de télétravailler ?

Oui. Si votre activité permet le télétravail, vous ne pouvez pas refuser. Si votre entreprise a été contrainte de réduire votre temps de travail, vous pouvez combiner chômage partiel (pour les heures de travail) et télétravail (pour les heures de travail).

Toutefois, votre employeur devra déclarer pour chaque employé les heures travaillées et les heures travaillées. Dans ce cas, votre employeur peut vous demander de faire du télétravail (en fonction des heures d’ouverture) déclaré comme travaillé seulement). Ils ne peuvent pas vous demander de travailler pendant des heures déclarées inactives.

Si vous avez des questions, si vous avez des difficultés avec votre employeur ou si vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum.

Nouveau chômage partiel : quels droits à partir du 1er juin ?

Au 11 mai (date de sortie), de nombreuses entreprises ont pu rouvrir ou relancer une activité « normale ». Ainsi, est-il encore possible de recevoir une compensation pour chômage technique ? La réponse est oui.

Afin de reprendre l’activité commerciale et de permettre aux salariés de reprendre progressivement leur travail, il est possible de percevoir sans changement une compensation pour chômage partiel jusqu’au 1er juin . Par la suite, les conditions doivent être remplies.

Voici comment le allocation de chômage partielle se fera à partir de la libération de l’accouchement :

  • Du 11 mai au 1er juin  : Les salariés et les parents placés sous garde continuent de recevoir une indemnisation dans les mêmes conditions que celles indiquées ici
  • Pour les employés à partir du 2 juin  : il est toujours possible de recevoir une rémunération et vous recevez le même montant. D’autre part, le remboursement reçu par l’employeur est réduit (de 100 % à 85 %). Ainsi, l’employeur doit financer une partie de la rémunération des salariés. Le chômage partiel est plus individualisé et adapté selon l’entreprise concernée. Votre employeur peut donc imposer votre retour à l’entreprise (plus d’infos).
  • Pour les parents qui sont en garde à vue à partir du 2 juin  : si votre enfant peut être logé à l’école, vous ne pouvez plus être partiellement au chômage. Toutefois, si tel n’est pas le cas, vous devez justifier que votre enfant ne peut être pris en charge avec l’employeur pour continuer à recevoir une indemnité.
  • Cas particulier pour certains secteurs d’activité  : les entreprises à fort impact (hôtels, événements, tourisme, etc.) peuvent encore bénéficier d’un chômage technique avec les mêmes conditions que prévu depuis mars (même rémunération pour le salarié et l’employeur).
  • Réouverture des écoles à partir du 22 juin  : à partir de cette date, le retour à l’école devient obligatoire. Le protocole de santé sera rendu plus souple afin d’accueillir tous les élèves (jusqu’au collège). Ainsi, le régime technique de chômage sera certainement renforcé. Les termes et conditions spécifiques seront communiqués dans quelques jours.

Selon l’évolution de la situation, cette information risque de changer au cours des prochaines semaines. Ils seront mis à jour selon les les versions.

Foire aux questions sur l’activité partielle

Les décisions gouvernementales visant à endiguer l’épidémie de Coronavirus ont été prises d’urgence. Les entreprises et les employés sont confrontés à une situation qui soulève de nombreuses questions. Voici une réponse supplémentaire sur le chômage partiel.

Quand mon allocation de chômage partielle est-elle versée ? L’ employé qui est en chômage partiel reçoit automatiquement la rémunération correspondant à sa situation au lieu de son salaire.

Cette indemnité sera donc versée directement au salarié par son employeur à la date habituelle de perception du salaire.

Non, Pour bénéficier d’un chômage partiel, dois-je m’inscrire au chômage ? la compensation ne passe pas par Pôle emploi, donc il n’y a pas d’inscription Pôle Emploi ou de rafraîchissement à faire. Tout se passe directement avec l’employeur.

Enfin, le salarié n’a pas à prouver un temps de travail avant d’entrer dans l’activité partielle.

Peut-on refuser le chômage partiel ? Étant donné que le chômage partiel est imposé à l’employé par l’entreprise, il n’a pas d’approche particulière à adopter.

En outre, il n’est pas possible pour le salarié de refuser un chômage partiel, même si cela entraîne une perte de revenu. Cela peut être considéré comme une faute par votre employeur.

Non Mon contrat de travail est-il rompu en période de chômage technique ? , l’employé partiellement au chômage ne souffre pas d’une violation de son contrat de travail. Le contrat peut être trouvé simplement suspendu pendant la période de non-travail.

En d’autres termes, l’employé demeure lié par son employeur par son contrat de travail. Au terme d’une période de chômage partiel, les salariés reprennent leur emploi et paient comme avant cette période d’inactivité professionnelle.

Toutes les heures de travail sont prises en compte dans le calcul du droit au congé payé L’activité partielle est-elle admissible à un congé payé ? et les périodes de chômage partiel sont considérées comme des périodes de travail pour définir le droit d’accès aux diverses prestations de sécurité sociale.

Veuillez noter que le nombre total d’heures travaillées et les heures travaillées ne peuvent excéder la durée légale du travail.

Oui. Puis-je être licencié après une période de chômage partiel ? Si un employé est congédié en raison de cette période d’emploi ou se voit accorder une rupture contractuelle, la les salaires de référence qui permettent de calculer l’indemnité de départ sont ceux normalement perçus par l’employé en dehors de la période d’inactivité.

Oui Puis-je bénéficier d’une prestation de centre d’emploi si je suis en chômage partiel ? , c’est possible. Veuillez noter que si vous avez déjà été inscrit auprès de Pôle Emploi, si vous avez eu droit à des indemnités et que toutes ces indemnités n’ont pas été utilisées à ce jour, vous pouvez, sous certaines conditions, accumuler en partie ou en totalité l’allocation de chômage avec l’allocation de chômage partielle. Dans ce cas, contactez Pôle Emploi.

Oui Je suis saisonnier, puis-je bénéficier d’un chômage partiel ? . Si votre lieu de travail ferme alors que vous êtes encore sous contrat, vous serez soumis à un chômage partiel jusqu’à la date de fin de votre contrat en tant que travailleur saisonnier.

Je suis travailleur indépendant, puis-je avoir un chômage partiel ? Bien que les conditions habituelles de chômage partiel ne s’appliquent pas aux travailleurs indépendants ou indépendants, l’épidémie de coronavirus a incité le gouvernement à prendre des mesures exceptionnelles en rapport avec la situation.

Par exemple, les entrepreneurs indépendants et indépendants qui subissent une baisse de leur activité due à la propagation de Covid19 bénéficient, sous conditions, d’uneaide publique exceptionnelle d’un montant de 1 500 euros (lire la suite).

La demande de paiement de cette aide doit être adressée aux services de la FIPB (Direction Générale des Finances Publiques). Le processus est annoncé simple et rapide. Seul le DGFIP a le pouvoir de traiter votre demande, et non l’URSSAF.

Oui Je suis assistante à la maternelle, suis-je préoccupé par le chômage technique ? , depuis l’ordonnance du 27 mars 2020, la maternité les assistants qui subissent une perte de salaire due à Covid-19 peuvent bénéficier d’un chômage partiel.

Aucune demande n’est requise. L’assistant de jardin d’enfants reçoit 80 % de la rémunération nette versée par l’employeur. Ensuite, l’URSSAF remboursera l’employeur.

Oui Puis-je m’entraîner si je suis au chômage technique ? , le salarié au chômage peut bénéficier, pendant cette période d’inactivité du travail forcé, de mesures de formation. Dans ce cas, l’allocation est augmentée. Il est alors égal à 100 % du salaire horaire net pour chaque heure hors travail consacrée à la formation.

Si l’employé est en formation tout le temps pendant la période de non-travail, il recevra son plein salaire.

Mon employeur ne m’a pas mis en chômage partiel, puis-je refuser de travailler ? Il est difficile de donner une réponse définitive à cette question. Si vous continuez à travailler dans votre lieu de travail, votre employeur doit assurer votre sécurité contre la contamination dans Covid-19.

Si vous considérez que cela n’est pas respecté, vous pouvez exercer votre droit de rétractation. Soyez prudent tout de même, car s’il s’avère que vous n’êtes pas dans votre droit, vous serez puni. la question ForUma à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à l’écoute de vous… Posez votre question

❓ Chômage partiel, comment ça marche ?

Pour faire face à l’urgence sanitaire et économique, le gouvernement simplifie le chômage partiel. Plus de 12 millions de personnes sont touchées.

👷 Quelles entreprises sont admissibles au chômage technique ?

De nombreux secteurs sont touchés par le chômage partiel :

  • Restauration
  • Tourisme
  • Voir plus

💰 Chômage partiel, quelle rémunération pour les employés ?

Pendant une période de chômage technique, l’employé reçoit environ 84% de son salaire net à l’exception de ceux versés au Smic qui ne subissent aucune perte de salaire.

Pour les entreprises qui éprouvent des difficultés à obtenir le paiement des salaires, une aide supplémentaire peut leur être accordée Voir plus.

🧍 Comment les personnes ayant un salaire variable sont-elles indemnisées ?

Si votre salaire se compose d’une part fixe et variable, la base de calcul est la même que pour les congés payés applique le pourcentage de l’allocation de chômage technique.

Pour mieux comprendre, découvrez un exemple de calcul.

👨‍⚖️ Je suis partiellement active, mon employeur peut-il me forcer à télétravail ?

Si votre entreprise a cessé de fonctionner et que vous avez été mis en chômage technique total, votre employeur ne peut pas vous demander de télétravailler. C’est illégal. Voir plus.

📝 Comment faire une demande de chômage partiel ?

L’établissement du chômage technique se fait à l’initiative de l’employeur. La demande de chômage partiel se fait en ligne. L’employé n’a pas à prendre de mesures.

🗓️ Quelle est la durée du chômage partiel ?

Pour cette période exceptionnelle, la durée du chômage partiel peut être jusqu’au 31 décembre 2020. Cette information devrait évoluer au cours des prochaines semaines.

🕦 Comment l’activité partielle se déroulera à partir de juin ?

Pour les employés et les parents en congé pour enfants, il est toujours possible de bénéficier d’un chômage partiel.

D’ autre part, à partir du 2 juin, les conditions du chômage technique durcissent Lire la suite

Crédit photo : © fizkes/Adobe Stock

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!